Pourquoi les enfants semblent-ils tous désobéissant de nos jours ? Parfois, il faut crier ou donner une fessée pour se faire écouter par son enfant. Voici quelques techniques imparables qui peuvent vous aider à vous faire obéir par vos enfants.

Arrêtez de vous déculpabiliser

La première chose à faire est d’arrêter de vous déculpabiliser lorsque vous le grondiez ou le châtiez. Puis, de nombreux parents ont peur de sanctionner de peur de plus être aimé par leurs enfants. Ce qui est tout à fait faux puisque vos enfants vous aimeront toujours quoi qu’il arrive. Alors, ne remplacez pas l’autorité par la séduction vis-à-vis de vos enfants. Il faut prononcer une sanction lorsqu’ils commettent une bêtise.

Comprenez le jeu de l’opposition

A 2 ans, les enfants disent « non » systématiquement à tout. Cette situation peut vous pousser à bout, mais sachez que c’est une stade par laquelle tous les enfants passent. Restez ferme et faites-lui comprendre que vous êtes le chef et qu’il doit vous obéir. Néanmoins, lâchez prise de temps en temps pour préserver son estime.

Parents, restez solidaires

Mettez-vous toujours d’accord sur l’éducation de vos enfants, surtout concernant les châtiments. Ne désavouez jamais votre conjoint devant vos enfants quand bien même vous n’approuvez pas son point de vue. Il faut s’unir en une seule voix pour se faire écouter et respecter par les enfants. Chaque parent doit avoir l’autorité sur l’enfant. Laissez donc celui qui a découvert la bêtise en premier décider et appliquer la sanction sans avoir à attendre l’approbation de l’autre.

Parlez de la bonne manière

Ne criez pas, ne marmonez pas sans cesse pour répéter la même règle. Lorsque vous voulez édicter une règle à vos enfants, formulez une seule phrase claire, simple et brève. Parlez fermement comme le boos et demandez-lui de répéter ce que vous venez de dire pour être sûr qu’il a bien entendu et compris.

Donnez-lui souvent le choix

Même si vous êtes le chef, ne décidez pas toujours à sa place. Il doit se sentir concerner. Pour cela, donnez-lui souvent le choix, mais de façon fermée. Ne donnez pas libre cours à ses avis et ses envies. Proposez un choix maitrisé entre deux choses.


À propos de l'auteur - admin

AF, ARS, AEEH, AJPP..., à quelles aides de la CAF avez-vous droit ? Vacances scolaires : des idées créatives pour occuper ses enfants ?